LES ORIGINES DU CONCEPT « WING »

Les origines de ce concept d’aile que l’on tient en main remontent dans les années 80. Jim Drake, l’un des inventeurs de la planche à voile, fût certainement pionnier en la matière en débarquant en 1982 à Kailua pendant la Pan Am Cup avec une sorte d’aile qu’il fit alors essayer par le champion de windsurf Peter Cabrinha. À l’époque, l’aile était montée sur des tubes rigides et était lourde et encombrante.

À la même époque, le Breton Roland Le Bail crée le «Bird Sail», un Wing élancé à la structure rigide qui fontionne sur l’eau et à terre. Mais au milieu des années 80, le funboard alors en plein boom n’a pas aidé au développement de son invention.

Vers 1987 sont apparues d’autres images en provenance des spots de Hood River dans les Gorges, montrant un autre type de Wing : le «Wind Weapon». Inventé par Tom Magruder, il ne s’agissait ni plus ni moins d’une aile de type «Bird Sail» montée et reliée à une planche de windsurf par un bout de mât. L’engin permettait de faire de sacrés vols en hauteur tout en planant sur une longue distance. Mais la sauce n’a jamais pris.

Et puis dans les années 2000 s’est développé le «KiteWing». Cette aile à structure rigide en tubes d’aluminium reprend la forme du «Bird Sail» mais est alors plutôt utilisée sur des lacs gelés avec des skis et des patins à glace. Sur l’eau, l’aile reste alors trop difficile à soulever en cas de chute et la planche engendre trop de friction et offre peu de cap.

C’est grâce au support et à l’évolution des ailes gonflables de kitesurf et surtout grâce à l’émergence récente du foil que ce concept d’aile refait aujourd’hui surface.