QU’EST CE QUE LE WINGSURF?

Le «Wingsurf», ou «Wingfoil» ou encore «Wingboarding» est un nouveau sport de glisse en pleine explosion qui combine les disciplines du windsurf, du kitesurf ainsi que du foil.

Debout sur une planche compacte équipée d’un hydrofoil, on vole au-dessus de l’eau en se faisant tracter par une aile très légère à la structure gonflable, très légère et hyper maniable.

Cette nouvelle façon de glisser sur l’eau est simple, accessible et n’a pour l’instant aucune limite. Les premiers pas peuvent se faire sur l’eau à l’aide d’une planche volumineuse de type stand up paddle.

Ainsi, le Wingsurf se présente comme un sport de glisse très facile, permettant de s’amuser rapidement mais aussi de faire découvrir l’élément «vent» aux amateurs de sports nautiques n’ayant jamais fait de windsurf ou de kitesurf, ni même vécu une quelconque expérience dans les vagues par exemple.

Le Wingsurf peut aussi être décliné sur de nombreux supports: sur l’eau avec un stand up paddle ou une planche spécifique, mais aussi à terre sur un mountain board, un skate, et même des skis.

Lancé sur le marché au début de l’été 2019, le Wingsurf a déjà fait de nombreuses apparitions TV sur France 2, France 5 et M6, et l’engouement du public est total!
Tout le monde veut essayer ou en faire. Même les plus sceptiques craquent!

Ainsi, en à peine 12 mois, pas moins de 30 marques ont déjà investi dans ce sport en développant leurs propres concepts d’aile.

La révolution du «Wing» est bien en marche !

5 ARGUMENTS-CLÉ POUR VOUS CONVAINCRE:

1/ On obtient rapidement des sensations
En effet, véritable mix entre tous les sports cités auparavant, le wingsurf procure dès les premiers bords des sensations de glisse et de vitesse sur l’eau. Si l’on commence à terre sur un mountainboard ou un skateboard, ça va encore plus vite!
2/ Ce n’est pas physique
Les ailes gonflables sont tellement légères et ultra maniables que cela ne requiert aucune condition physique particulière, facilitant du coup la prise en main et l’apprentissage.
3/ C’est facile à comprendre
Si l’on commence sur l’eau dans de bonnes conditions avec une planche stable, une légère brise et un plan d’eau plat, le fonctionnement de l’aile est très simple à comprendre et ne nécessite que quelques notions de base pour s’orienter par rapport au vent.
4/ C’est peu encombrant
Une fois dégonflée et pliée, une aile tient généralement dans une housse au format d’un petit sac à dos. Pour peu que l’on débute avec un stand up paddle gonflable tout aussi peu encombrant, voilà qui facilite bien des choses comme le transport ou le rangement!
5/ On évolue très vite
C’est vrai. Par rapport au windsurf, au surf ou au kitesurf, la courbe d’apprentissage est très rapide et après seulement quelques sessions sur l’eau sur un stand up paddle ou un « windSUP », on a tout de suite envie de passer sur le support foil.